Les extraits sélectionnés dans le volume 1 de l’ALW illustrent quelques phénomènes phonétiques particulièrement intéressants pour distinguer les dialectes wallons : les variations g/w, i/è (aiguille), la variation /wa dans le traitement de o bref tonique entravé (borgne), le traitement du suffixe –ellus, le traitement de k initial suivi de a (chapeau), l’épenthèse (épine), le traitement de g initial suivi de a, le traitement du groupe mb (jambe), le traitement de la voyelle atone et caduque correspondant à l’e muet français (le).