L’Atlas linguistique de la Wallonie (ALW) se veut une présentation aussi com­plète que possible des parlers wallons, picards, lorrains et champenois de la Belgique. Des vingt volumes que comptera au total la publication (augmentés d’un index général), dix sont actuellement publiés (volumes 1 à 6, 8, 9, 15 et 17). Le tome premier, qui s’ouvre par la présentation générale de l’ouvrage, a trait aux aspects phonétiques des patois; le second, aux aspects morphologiques. Ces tomes introduisent au reste de l’œuvre, qui entend être un tableau du lexique belgoroman, abordé par champs notionnels: phé­nomènes atmosphériques et divisions du temps (tome 3); maison et ménage (4 & 5); terre, plantes et animaux (6 à 8); ferme, culture et élevage (9 à 11); métiers et outils (12 & 13); corps humain et maladies (14 & 15), actes et gestes de l’homme (16), vie sociale (17 & 18), vie intellectuelle et morale (19), vocabulaire abstrait (20).

La particularité de la méthode d’édition de l’ALW consiste dans le niveau d’élaboration du matériel linguistique: les données de l’enquête ne sont pas livrées brutes, mais expliquées dans un cadre historique galloroman; les cartes ne contiennent pas de formes, mais des symboles représentant les types (phonétiques, morphologiques, lexi­caux) dégagés par l’analyse.